English (UK)French (FR)

LE PMUC A LA FETE DE L’EAU (FESTIVAL MADIBA)

Pour la deuxième année consécutive, le Pari Mutuel Urbain Camerounais (PMUC) était présent au festival MADIBA, en tant que sponsor majeur, du 22 au 24 février à Bonjo (Wouri-Bwele) par Yabassi, dans le département du Nkam. Le festival MADIBA , qui en était cette année à sa troisième édition, est en passe de gagner ses lettres de noblesse au Cameroun , en particulier , et dans le monde , en général , en faisant connaître les éléments de la culture Sawa authentique . Rituel de bénédiction des esprits de l’eau (les fameux ondins) chez les Bona’Anja-Siga Bonjo et plateforme d’échanges, ce festival culturel de l’eau offre aux fils et filles Sawa de la vallée du Wouri-Nkam, l’occasion de vivifier leurs liens anthropologiques séculaires, à travers ce genre de rencontres intercommunautaires.

La date du 24 février 2018 est à marquer d’une pierre blanche pour toute cette communauté socioculturelle car ce fut le jour de la consécration administrative de la chefferie Bona’Anja-Siga Bonjo , du sacre officiel de son chef traditionnel , Sa Majesté MOUELLE KOMBI Guillaume , de la remise de décorations au grade de Chevalier national de l’Ordre de la Valeur à trois autorités traditionnelles du Nkam, et de la présentation du projet tant attendu du musée de l’Eau , qu’anima un grand carnaval culturel éponyme, dans la pure tradition Sawa. Cette troisième édition du festival MADIBA était placée, comme les deux précédentes, sous le haut patronage de S.E. Monsieur le Ministre des Arts et de la Culture, le Pr Narcisse MOUELLE KOMBI , cheville ouvrière de cette nouvelle date incontournable du calendrier culturel Sawa. De nombreux invités y ont pris part, parmi lesquels des membres du gouvernement et de nombreuses autres personnalités, des élites et des autorités traditionnelles du Grand Sawa, ainsi que les populations des villages alentours, venues en nombre. Tous ont pu apprécier les multiples facettes de la riche culture Sawa , perpétuée depuis des siècles par la douzaine d’ethnies qui en forment la composante sociologique , et que l’on retrouve le long des berges et des îlots qui jalonnent le fleuve Wouri : rites traditionnels , danses patrimoniales, jeux traditionnels, exhibitions et parades nautiques, courses de pirogues, compétitions de plongée et concours d’apnée, exposition gastronomique et dégustation de mets Sawa.

 Voir les photos